Chômage « corona » : pourquoi vous ne toucherez pas 70% de votre salaire

Les organismes de paiement des allocations de chômage sont débordés d’appels de travailleurs en chômage temporaire sauce corona qui tombent de leur chaise car ils ne touchent pas 70% de leur salaire, ils n’ont pas retenu, car l’accent a été mis sur les 70%, le fait que le montant était plafonné à 2.754,76 euros. Ca change tout!

Ceux et celles qui découvrent le chômage pour la première fois ignoraient à quel point il était faible. C’est une chute vertigineuse le premier mois de chômage temporaire par rapport au dernier salaire perçu. Cette perte sèche n’est évidemment pas une erreur de calcul, le gouvernement belge est au courant, il a même calculé ce montant dans le but de mettre le chômage temporaire au plus bas, puisqu’il a même fait la « fleur » de l’augmenter à 70%, en temps normal, c’est 65% du salaire plafonné qui est perçu.

Le montant actuel du salaire plafonné est de 2.754,76 euros. Ce montant était le salaire brut médian (le montant pour lequel 50 % des salariés gagnent moins et 50 % des salariés gagnent plus) de la Région de Bruxelles capitale en … 2002! Depuis lors, rassurez-vous, il a légèrement augmenté. Le montant du salaire brut choisi par l’ONEM se rapproche du salaire brut d’un éboueur en 2018 (derniers chiffres de StatBel). Le montant du salaire brut médian en 2018 est, lui, de 3.361 euros brut par mois.

C’est le calcul de base pour le travailleur à temps plein. L’employeur doit aussi lui verser par ailleurs 2 euros/ jour en plus du chômage corona.

Le calcul du travailleur à temps partiel est plus complexe. Il existe aussi le chômage corona événement pour les travailleurs intermittent « artiste » au chômage qui n’ont pas pu prester un événement prévu.

La logique en chômage belge est qu’il ne peut pas être « agréable » de glander au chômage, car il est impératif de ne plus y émarger dans les plus brefs délais. Rien de tel que des montants indécents pour pousser les gens à fuir à toutes jambes ce statut. Seulement en pleine crise sanitaire, ce montant maximum de chômage, tout le monde ne l’atteint pas, il serait en moyenne de 400 euros plus faible pour les personnes touchant un bas salaire (dont le salaire brut est donc inférieur au maximum de l’ONEM) et conduira systématiquement les travailleurs à demander l’aide alimentaire du CPAS.

Corine Barella

Source : ONEM fiche info travailleur

Votre avis m'intéresse (si si !)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.